L’action municipale de Marx Dormoy, maire de 1926 à 1940, pour la ville et la population de Montluçon

Marx Dormoy a été orphelin de son père à l’age de 11 ans, il avait déjà perdu 2 sœurs (Françoise et Ernestine), et parce qu’issu d’une famille modeste, il avait été marqué par la pauvreté du monde ouvrier et leurs conditions de vie dans les quartiers populaires.
Lutter contre les maladies et améliorer l’hygiène de vie de tous furent pour lui le fil conducteur de son action municipale durant ses mandats.

9 mn de vidéo résumant l’action municipale de Marx Dormoy de 1926 à 1940

1926 – Le Dispensaire de Santé Publique, quai Rouget-de-l’Isle (Architecte P.Diot)

Le Dispensaire Préventorium :  Etablissement qui servait de centre de consultations, de vaccinations et était ouvert à toute la population.

Le Dispensaire

1927 – Un chantier de terrassement pour renforcer la source des Conches

Cette source, dès l’époque médiévale avait fait l’objet de soins particuliers et d’une protection pour garantir sa fonction. Avec la croissance de la ville elle avait déjà été renforcée à l’époque pré-industrielle.

Mais avec l’importante croissance de la ville, il fallait développer la distribution de l’eau dans les différents quartiers de la ville à travers des bornes fontaines.

1927 – Création d’une Maternité et d’un Orphelinat

Cet orphelinat sera dirigé par la sœur de Marx Dormoy, Jeanne.
Elle et son frère habitèrent tous les deux dans l’orphelinat.
Le médecin qui y dirigera les soins et consultations pré et postnatales sera Jean Billaud, le « médecin des pauvres » et grand résistant durant la guerre 39-45.
Il était souvent présent sur les sites des parachutages des alliés.

La maternité
L’Orphelinat etait la résidence de Jeanne et de Marx Dormoy
Orphelinat et Maternité

Jeanne Dormoy, la sœur de Marx, dirigea cet orphelinat de nombreuses années , elle habitait dans les locaux de l’orphelinat avec son frère.

1928 – La Foire Exposition de Montluçon
La foire exposition de Montluçon :
Montluçon, Foire du Centre et centre des Foires

Visite de la Foire Expo par Marx Dormoy

1928 – Les Bains douches de la ville Gozet (Architecte P.Diot) à côté du parc ‘Le Jardin Bréda


Semblables aux Bains Douches avenue Jules-Ferry, inaugurés en 1913 , Pierre Diot la mission de construire les bains-douches de la Ville-Gozet, square Henri Dunant, et un parc de verdure.

Les Bains douches de la Ville Gozet

1928 – École Émile-Zola – 31 rue Viviani (Architecte P.Diot)

Ecole Emile Zola proche du quartier Dunlop

La croissance industrielle s’accompagnait de la création de Cités ouvrières appartenant à ces entreprises et d’une forte croissance urbaine.
Marx Dormoy, très attaché à la nécessité d’une éducation pour tous et de qualité avait lancé cet important chantier alors même que la crise économique montrait ses prémices.

Pierre Kaan, grand résistant ami de Jean Moulin y fut enseignant.
Le 6 janvier 1943, il organise une énorme manifestation populaire à Montluçon pour empêcher le départ d’un train du STO.

1929 – Les transports urbains

Depuis 1892, des projets s’étaient succédé, allant des tramways en passant par des autobus avec des projets de lignes reliant Néris-les-Bains à Montluçon.

La ville comptait alors plus de 41000 habitants.
Une concession avait été signée avec l’entreprise Rossignol.
La Société des Autobus Montluçonnais, la S.A.M., est créée pour la circonstance.
Le service des autobus débute le mercredi 1er mai 1929 .

1930 – Le VIEUX-CHATEAU

A partir de 1930, est entrepris la rénovation extérieure : gros œuvre, toiture, charpente, menuiseries, peintures, construction de l’escalier extérieur descendant jusqu’à l’actuelle place Piquand.

Le vieux Château et son escalier extérieur

1931Le Château de la Bouchatte est acheté sur la commune de Chazemais, pour devenir une colonie de vacances, ouverte en juillet, août et septembre, pour des séjours de 20 à 30 jours, quelquefois davantage.
Ces enfants, environ 150 à 200 par an, sont choisis par le directeur des services d’hygiène de la ville.
Elle deviendra une école de plein air permanente appartenant à la ville de Montluçon.
Voir le site des anciens de cette école remarquable : https://labouchatte.fr/index.html

1932 – Ecole de musique, Harmonie Municipale, Bibliothèque

Bibliothèque – Ecole de Musique
Casquette de l’Harmonie Municipale
La bannière de l’Harmonie Municipale de 1931 – Visible au MuPop à Montluçon

1932 – École primaire Paul-Lafargue avec piscine (Architecte P.Diot)

Ecole Paul Lafargue qui abritait une piscine
La piscine Ecole P Lafargue
Façade Ecole P Lafargue

1933 – Réseau d’égouts en Ville Gozet et autres quartiers de la ville haute.
Lavoir du quartier des Fours à Chaux

Lavoir rue Curie

1933 – Construction des HBM des Guineberts


Cette construction due à l’architecte Pierre Diot, fut parmi les premières Habitations à Bon Marché de France. (Ces HBM devinrent assez rapidement les HLM.)

Les premiers HBM de Montluçon sur la côte des Guineberts
Rampe des escaliers

Cet ensemble d’immeubles rue André Calamme étaient à l’époque très confortables et tous dotés du chauffage central et d’une salle de bain (Architecte P.Diot).

1934 – Lavoir rue Michelet

Le lavoir du Quartier des Marais , rue Michelet

1929 à 1935 – L’éclairage public des rues et places de Montluçon

L’éclairage public était à ses débuts assuré par des réverbères à gaz.

A cette époque, les longueurs de canalisations desservant  la ville de Montluçon étaient de114  kilomètres pour le gaz et 118 kilomètres pour l’électricité.
Au 31 décembre 1928, l’éclairage public de la ville était assuré par 1483 foyers lumineux,
six ans plus tard, au 31 Décembre 1934, 1942 candélabres électriques  étaient en service.

Le Pont Saint Pierre avant 1908

1935-36 – Pavillons d’entrée des ateliers municipaux

Les pavillons d’accueil des Ateliers Municipaux

1939 – École du Diénat

Ecole Primaire du Diénat

1939 – Pont du Chatelet et Jardins Wilson – Percement de la Porte Fouquet
Inauguration du nouveau pont du Châtelet, sur le Cher, du barrage mobile à l’aval du Pont-Saint-Pierre, et des nouveaux jardins étagés situés entre la porte Fouquet et l’hôtel Charnisay.

Le Pont du Chatelet
Ouverture de la Porte Fouquet et création de la place Pierre Petit
Le Parc Wilson créé par le rosiériste Delbard de Malicorne
parapet du pont en fonte coulée à Montluçon
Inauguration du Pont du Chatelet en 1939

1940 – Lavoir du Diénat

Le lavoir du Diénat en bordure de l’Amaron
Le lavoir du quartier du Diénat

Décembre 1945 – Après des funérailles solennelles, il est inhumé au cimetière Saint-Paul à Montluçon

Sépulture au cimetière St Paul
Gisant de Marx Dormoy sur l’avenue Marx Dormoy

Page des commémorations à Montluçon

Page bio rapide et liens externes

Portrait de Marx Dormoy

4 réflexions au sujet de « L’action municipale de Marx Dormoy, maire de 1926 à 1940, pour la ville et la population de Montluçon »

  1. Bonjour
    mon père a séjourné à l’orphelinat de montlucon dans les années 20 -30.
    auriez-vous des informations ou des photographies de ce lieu ? Je vous remercie par avance pour votre réponse
    Meilleures salutations
    Mme Françoise Hergnot

  2. Bonjour,
    Je suis intéressé par votre article sur Marx Dormoy. Je suis chef du service de pédopsychiatrie qui utilise les locaux de l’ancien orphelinat et maternité.
    Avez vous des sources ou des précision sur la construction et l’utilisation initiale de ces bâtiments ?
    C’est d’autant plus d’actualité que l’ARS et la direction du CH envisagent la restructuration du site et pour cela de démolir l’ancien orphelinat,

    Merci et cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *