La Passerelle des Nigauds maintenant

La Cédille de La Montagne du 2 Décembre 2021


« La Cédille se demandait si elle était bien à un conseil communautaire, mardi soir, et pas au comptoir d’un bar, quand une discussion sur la passerelle des Nicauds s’est abaissée autant que le niveau du Cher pendant un été caniculaire. Après avoir renommé Ie franchissement « Ia passerelle des nigauds », Ie président de l’agglo Frédéric Laporte a estimé qu’elle n’avait « aucun intérêt patrimonial ». 0n peut penser ce qu’on veut de I’opportunité de sa rénovation, mais ce vestige du Montluçon industriel mériterait au moins un débat plus nuancé, se dit la Cédille. »
(La Montagne le 2 decembre 21)

Ce jeudi 2 décembre,sur notre boulevard où quelques badauds circulent encore, les commentaires étaient assez irrités, nous n’en retiendrons qu’un : « c’est çui qui dit qui l’est ! » ……

Ou alors cela qualifiait les milliers de montluçonnais qui l’empruntaient régulièrement ?
Ce n’est pas très sympa pour eux.



Rappelons brièvement que les ouvrages industriels sortis des usines métallurgiques de Montluçon, se regardent tous les jours un peu partout dans le monde : éléments de la Tour Eiffel, la colonne de Juillet à Paris, un pont à Stockolm, à Nantes, Beaucaire, Nevers, à Saint-Etienne pour le Marché Couvert ….
Mais là-bas ils ne savent pas que cela vient de Montluçon ni même où se trouve Montluçon.

Ici il nous reste cette passerelle, les rambardes du pont du Chatelet, la charpente de la verrière de la Librairie des Ecoles et celle de l’église Saint-Paul et de l’édifice Communal ainsi que les stocks du CRAIUM !

Et si le dossier « Ville d’Art et d’Histoire  » commence en ces termes, ce ne sera pas 10 ans qu’il faudra pour obtenir ce label mais 20 ! Faut-il attendre encore ? ….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.